Pixels gourmands

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - rétrogaming

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 17 janvier 2010

Tuper Tario Tros. - Swing Swing Submarine

mashup (ou encore mash-up) : application composite combinant du contenu provenant de plusieurs applications plus ou moins hétérogènes.

Tuper Tario Tros. (de Swing Swing Submarine) - quand Mario a besoin de Tetris...

William David et Guillaume Martin, les deux gars derrière Swing Swing Submarine, ont eu le concept après avoir joué à un jeu utilisant les mêmes mécaniques : un jeu de plateforme où le joueur construirait ces dernières. Personnellement, ça me fait penser à Cloudscape, un projet M1 de l'ENJMIN, version solo :-) (des images sur le blog d'Éric Viennot).


Pour en revenir à Tuper Tario Tros., le jeu est assez court et débute comme un Mario classique : sauter sur les Goombas pour s'en débarrasser, taper sur des blocs pour récupérer des pièces ou un champignon magique... Puis un jour, un obstacle insurmontable apparaît, et c'est là que la capacité tétrisiaque de construire et détruire des blocs se révèlera précieuse...

Tuper Tario Tros. (de Swing Swing Submarine) - it's Tetris time!

Les contrôles :

  • les flèches du clavier pour se diriger ou sauter,
  • C pour accélérer le scrolling horizontal, car le déplacement de l'écran est figé, pénalisant le joueur qui n'aime pas faire des Tetris...
  • à ce propos la barre Espace permet de passer entre les deux modes de jeu,
  • la touche Echap sert à pauser la partie et rappeler lesdits contrôles.


Le plus dur : se retrouver coincé dans un mauvais endroit et se faire écraser par le scroll de l'écran. Ou pire encore, se tuer soi-même en plaçant une pièce de Tetris... Mais le plombier a vaincu et a pu rentrer dans le château ! Yatta !

vendredi 8 janvier 2010

Bonne année 2010 !


Meilleurs voeux 2010


Voici un petit bonus. J'ai aperçu cette police de Tobias Sommer chez la Swiss Miss, et j'ai tout de suite voulu en faire quelque chose ! Je suis prête à héberger la photo de vos découpages :-)

Voeux 2010 version kirigami

dimanche 18 janvier 2009

Porte-manteau joystick - Felipe Morales

Joystick Atari
Imaginez un bon vieux joystick, qui, hélas, a fait son temps.

Plutôt que de le laisser prendre la poussière, ou pire, l'envoyer à la décharge, vous pouvez lui donner une deuxième vie...


Voilà la proposition (datant de 2005) d'un jeune designer chilien :

Joystick transformé en porte-manteau - Felipe Morales

Le site de Felipe Morales, c'est par là.

mardi 2 décembre 2008

IT everywhere - Paul The Wine Guy

Paul The Wine Guy - IT everywhere #35

Paul The Wine Guy - IT everywhere #27

C'est l'histoire d'un gars, un Italien, qui a un album sur Flick'r. Enfin, qui avait. Un album fantôme que je n'ai jamais vu, mais dont j'ai trouvé la trace ici ou . Cet album tentait d'expliquer de façon humoristique l'art et son cheminement avec des analogies susceptibles de parler aux geeks (obligatoirement des férus de programmation et d'internet, c'est évident !).
Bon, je n'ai pas pu voir toutes ces images, mais j'ai dégoté cet album-là, du même auteur.

"Que se passe-t-il, si des éléments de la Technologie de l'Information s'incarnent dans nos vies ?"

Lire la suite...

lundi 24 novembre 2008

Mange-Disque - Alb

Alb est un trio venant de Reims, composé de Clément, Alio et Nico.

Alb - mange-disque
Clément : « Notre passion pour les jeux vidéo relève du même travail de mémoire collective que les vieux sons de synthé. Quand on s’est retrouvés avec Alio et Nico, on s’est rendus compte qu’on a tous les trois été marqués par les mélodies des jeux NES devant lesquels on a passé des centaines d’heures. La musique de jeux vidéo c’est comme le top 50, il y en a des pourries mais certaines sont mémorables, et si je devais faire un top 10 de mes musiques préférées, il y aurait sans doute un Kid Icarus rangé pas loin de Bowie. »


Alb, c'est donc une espèce de pop-folk-électro rétrogameuse, mêlant des souvenirs des Beach Boys aux boucles en 8-bits. On sent un humour second degré, mais aussi, et surtout, une mélancolie sous-jacente.

Lire la suite...