Pixels gourmands

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 13 mai 2012

Super Strict Farmer - Benjamin Soulé (Bumdum)

Le milieu du jeu vidéo organise de nombreux évènements créatifs rassemblant des développeurs passionnés, qu'il s'agisse de pros, d'étudiants, ou d'amateurs éclairés. Citons pour mémoire la Global Game Jam ou la Ludum Dare (pour les curieux, je vous renvoie vers l'article plus exhaustif de Pierre Corbinais sur Merlan Frit). Leurs points communs : créer un jeu en un temps donné (très) court.

Super Strict Farmer - écran titre
Aujourd'hui, je vais vous parler de Super Strict Farmer qui a été conçu fin avril à l'occasion de la 23ème Ludum Dare. Ce jeu répond aux trois critères suivants : un thème imposé, "Monde minuscule", une réalisation en 48 heures, et un seul concepteur. Ici il s'agit de Benjamin Soulé, l'un des fondateurs de Motion-Twin.

Pourquoi vous parler de ce jeu ?

  1. son gameplay est basé sur l'excellent jeu de plateau allemand Agricola, et j'adore les jeux de société ;
  2. il est addictif en diable (bon, ça découle du point 1) ;
  3. on peut jouer en solo contre une IA, ou à deux sur le même ordinateur ;
  4. il est très sympa graphiquement.


Super Strict Farmer - partie en cours

Les règles

Préambule

Le petit monde de l'agriculture est sans merci ! Il vous faudra survivre et développer votre exploitation du mieux possible.
Votre but : avoir le plus de points de victoire à la fin des 12 tours de jeu.

Comment jouer ?

Vous débutez le jeu avec deux fermiers (les bleus si vous jouez en solo). Chaque fermier peut accomplir une seule action par tour, et consommera une unité de nourriture à sa fin.
Cliquez sur un endroit libre pour que votre fermier s'y rende et accomplisse l'action contextuelle (récupérer une ressource ou utiliser la fonction d'un bâtiment).

Si vous connaissez suffisamment l'anglais pour comprendre les info-bulles, vous pouvez jouer dès maintenant ! Je vous conseille tout de même de lire la dernière section sur les astuces et bugs.

Lire la suite...

mardi 9 mars 2010

Nojo - les Pokemons redessinés façon estampe


Malgré son petit côté Ōkami, l'estampe japonaise ci-dessous n'a pas été peinte par un membre du Studio Clover.


Le Typhlosion version estampe de Nojo

Le Tentacruel version estampe de Nojo

Le Raichu version estampe de Nojo


Et oui, il s'agit de Pokemons !
Les petites bestioles choupi kawaï ("mignon" en japonais) acquièrent un petit côté sombre grâce aux coups de pinceaux de Nojo, un Japonais dont le labeur (+ de 150 illustrations !) a été mis en valeur sur cette page.

Le Raichu version originale Le Tentacruel version originale Le Typhlosion version originale
Les versions originales de Typhlosion, Tentacruel et Raichu (dans l'ordre d'apparition dans ce billet) :


Et si vous avez un trou de mémoire face aux noms si bien trouvés des boules de poils, vous pouvez regarder ici...


Information récupérée via Gossip Gamers.

mercredi 30 septembre 2009

Murs de papier - 10 papiers-peints ludiques et interactifs

En tant que geekette, quand on me parle de "papier-peint" je pense wallpaper pour le bureau Windows.
Et puis tout de suite après, la tapisserie verdâtre ornée de grandes fleurs en arabesque de chez mes grands-parents s'impose à mon esprit.


Nous avons tous des souvenirs de tapisseries un peu kitsch ou carrément moches. Pourtant, on trouve maintenant des revêtements muraux qui ont acquis de l'interactivité : ils ont été conçus pour que l'habitant joue avec. Exit le côté sacro-saint du mur qu'il ne faut pas abîmer, sur lequel il ne faut pas écrire : les designers vous encouragent à expérimenter.

Coller, peindre, écrire, aligner, chauffer, gratter, décoller, recoller....
Voici ma sélection de dix papiers-peints originaux (et a priori disponibles pour des particuliers).



Frames, conçu par Taylor and Wood (2006)


Papier-peint customisable Frames chez Graham & Brown

Graham et Brown proposent avec Frames un papier-peint à personnaliser. Comme son nom l'indique, il offre une multitude de cadres à colorier, à remplir de dessins ou de collages. Mais rien ne nous oblige à coller nos photos et autres souvenirs de vacances : je trouve que le motif peut aussi se suffire à lui-même.


Wallpaper Games, des 5.5 Designers (2006)


Papier-peint Labyrinthe des 5.5 designers

Passons au "vrai" jeu. Le collectif des 5.5 Designers a conçu en 2006 trois papiers-peints différents basés sur des jeux traditionnels de papier/crayon : les mots-mêlés, le labyrinthe, et le morpion.

Lire la suite...

lundi 29 juin 2009

Des meubles pixellisés pour votre salon


Les designers ont plein d'idées un peu geeks pour vous faire meubler votre salon en pixels ou en voxels !

Summer Trees de Tord Boontje, Digital Memories chez Bisazza Home

Cette bibliothèque a été présentée au Salon de Milan de cette année avec une table basse et une autre étagère du même style qui forment la collection "Digital Memories". Bisazza est une référence internationale en ce qui concerne la mosaïque ; toutes les réalisations de cette société ont par conséquent un côté pixellisé, mais il ne s'agit pas d'un effet de bord dans les créations de Tord Boontje.

Une bibliothèque avec un décor en mosaïque (Summer Trees, de Boontje chez Bisazza)

Quand je regarde des motifs en mosaïque, je fais immédiatement le lien avec une image pixellisée, une image numérique. Nous utilisons les images numériques des appareils photos et des caméras pour capturer des instants de notre vie ; elles deviennent nos souvenirs.
La collection de mosaïques créée pour Bisazza repose sur l'idée d'utiliser des images qui déclenchent des réminiscences quand on les regarde. Le motif des rayons du soleil filtrant à travers les feuilles des arbres peut vous rappeler une belle journée d'été, un pique-nique dans le parc, ou des rêveries à l'arrière d'une voiture alors que le paysage défile. Ces motifs deviennent des évocations personnalisées pour chaque spectateur ; nous partageons tous de tels souvenirs.


Pixel Couch de Christian Zuzunaga chez Moroso


Un canapé pixellisé (Pixel couch, de Christian Zuzunaga)
Ce canapé a fait le buzz il y a déjà quelque temps. Christian Zuzunaga a conçu le tissu (fabriqué par Kvadrat) pour un modèle Moroso.
Une débauche de couleurs façon palette Pantone.


Edge Parete, d'Alessandro Mendini chez Artemide


Une lampe cubique, gros voxel encastré (Edge Parete, d'Alessandro Mendini chez Artemide)

Quittons le domaine des couleurs pour nous approcher de l'essence du pixel : la petite loupiote qui s'allume et s'éteint (et nous fait mal aux yeux si on la fixe trop longtemps).
Voilà un gros voxel de guingois, à faire émerger du mur ou du plafond pour apporter un peu de lumière et un peu d'humour. La douille se situe sur l'arête, ce qui laisse pas mal de liberté pour l'intégrer.


Cubo, chez Slide


Un cube lumineux et multifonction (Cubo, chez Slide)

Enfin, dans la même veine, Cubo (Out) vous permettra de disposer à l'intérieur (ou à l'extérieur) d'un tabouret ou d'une petite table d'appoint.
Et en plus, il brille !


Il y a sans doute d'autres exemples de mobilier pixellisé. A suivre !

mardi 2 décembre 2008

IT everywhere - Paul The Wine Guy

Paul The Wine Guy - IT everywhere #35

Paul The Wine Guy - IT everywhere #27

C'est l'histoire d'un gars, un Italien, qui a un album sur Flick'r. Enfin, qui avait. Un album fantôme que je n'ai jamais vu, mais dont j'ai trouvé la trace ici ou . Cet album tentait d'expliquer de façon humoristique l'art et son cheminement avec des analogies susceptibles de parler aux geeks (obligatoirement des férus de programmation et d'internet, c'est évident !).
Bon, je n'ai pas pu voir toutes ces images, mais j'ai dégoté cet album-là, du même auteur.

"Que se passe-t-il, si des éléments de la Technologie de l'Information s'incarnent dans nos vies ?"

Lire la suite...

lundi 1 décembre 2008

GoonTower & Goon City (pixel art géant)

Goon Tower - pixel art communautaire

Cette tour est un projet collaboratif mené par plusieurs membres du site somethingawful. Le nom des créateurs est cité dans les accolades en face des étages qu'ils ont créés. Précisons que certaines scènes sont parfois d'un goût douteux, ou présentent des actions explicites (violence ou sexe).
Le but du jeu , en tant que spectateur, consiste à retrouver toutes les références (essentiellement liées aux films et aux jeux vidéo) qui parsèment les étages de la tour. J'avoue que je sèche sur pas mal...


Et pour un projet encore plus grand - et auquel on peut encore participer a priori, cliquez ici.

Goon City - le retour du pixel art