Pixels gourmands

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 23 mars 2010

Chamallions (les trucs ignobles aux pseudos-chocapics)


Chamallions, le résultat final

  • céréales croustillantes, type Cocopops, Frosties ou Chocapic,
  • chocolat (une tablette soit 100 grammes),
  • chamallows ou petits oursons à la guimauve,
  • carambars caramel classiques,
  • un peu d'eau,
  • un chouïa de beurre (pas nécessaire).



Chamallow + barre Lion = Chamallion

J'avais un reste de céréales Chocapic noname qui trainait sur mes étagères. Elles ne me tentaient pas - de plus je n'ai jamais été une très grande amatrice de ce type-là. Je me suis donc résolue à les utiliser dans une recette plutôt que de les bazarder ignominieusement. Et comme la société de consommation est bien faite, en voulant éviter le gaspillage, j'ai fait le plein de saloperies :


Chamallions, les ingrédients très... diététiques !

Oui, la junk food c'est mal...



Donc pour faire des "chamallions"...

Les ingrédients sont à utiliser à votre convenance (chocolat ou non...) et leurs proportions sont flottantes.
Évitez cependant de mettre trop de chamallows : le truc sera trop collant et impossible à démouler proprement si vous avez choisi l'option "mini-moule" comme moi. Clairement, quatorze c'était trop...

Lire la suite...

lundi 14 décembre 2009

Cake aux carambars (l'abominable recette)

Cette recette provient de la p'tite cuisine d'Audrey et a également été publiée dans le livre de Sophie Dudemaine. J'ai légèrement changé les proportions et ai rajouté deux ou trois trucs ^_^


Recette pour un cake ou 16 muffins :

Le cake au carambar, une barre de plaisir

  • 3 œufs
  • 120 g de sucre en poudre
  • 150 g de farine
  • 1/3 de sachet de levure
  • 150 g de beurre (doux ou demi-sel)
  • 20 carambars (soit environ la moitié d'un sachet)
  • 10 cl de lait (ou de crème fraîche liquide ...)


Nécessite : un four, un moule à cake ou des moules à muffins et, de préférence, un batteur électrique (c'est sûrement faisable à la fourchette, sans parler du fouet, mais bon :-P ).

Le fameux Carambar, le vrai, l'original, essentiel à la recette Faire préchauffer le four à 180°.

Déballez les carambars.
Courage, c'est l'étape la plus fastidieuse et la plus longue de la recette !

Si le papier est récalcitrant, réchauffez-les un peu ou passez-les brièvement au micro-ondes.


Mettez les carambars, le beurre et le lait dans une casserole et faites fondre à feu moyen en remuant souvent.

Dans un saladier, mélangez bien le sucre, la farine et les œufs avant d'ajouter la crème de carambar. Homogénéisez bien le tout.

L'odeur est divine à ce moment-là... et quel plaisir de racler la casserole ! Vous avez d'ailleurs une bonne raison pour bien tout lécher : le caramel refroidi est un casse-tête à récurer...


Versez la pâte dans un moule à cake (beurré et fariné si vous n'avez pas de silicone) et enfournez à mi-hauteur pour 40 minutes.

Mini-cakes au carambar Si vous préférez l'option mini-moules, versez en laissant au moins 1 cm avant le rebord.
Par expérience, la pâte lève au cours de la cuisson et déborde parfois généreusement (mais c'est aussi super bon à manger au sortir du four mais chut).

Si vous faites des "muffins", comptez 20 à 30 minutes de cuisson.


Dans une variante de la recette, certains cuisiniers conseillent de mettre des morceaux de carambar dans la pâte à mi-cuisson. Je n'ai pas encore osé tester...


Dégustez tiède ou froid, avec une crème anglaise ou une boule de glace par exemple... Le cake est aéré, frais, moelleux, avec un goût divin de caramel en bouche.

Le cake au carambar et sa jolie couleur

lundi 15 décembre 2008

Amaretti (macarons rustiques)

Pour rester dans le sucré, continuons sur les amaretti. Je dois avouer que ma cuisine est actuellement singulièrement dépourvue de plusieurs commodités, dont un mixer ou un batteur électrique (je n'ai même pas de fouet, c'est dire). Je cherchais donc une recette facile à faire et bonne, quand je suis tombée sur celle-ci qui se combinait très bien avec celle-là...
Et comme un bonheur n'arrive jamais seul, c'est mon copain qui a mis la main à la pâte et qui a réalisé tout seul ces délicieuses douceurs...

Nécessite : un four

Amaretti

  • 300g de poudre d'amande
  • 2 blancs d'œuf
  • 300 g de sucre blond (environ, car le verre doseur est aussi dans les cartons)
  • 1 cuillère à soupe d'extrait d'amande amère



Lire la suite...

vendredi 5 décembre 2008

Fudge (confiserie chocolatée façon Kinder)

Fudge - gros plan

  • une petite boîte de lait concentré sucré (environ 400 g)
  • 200 g de chocolat blanc
  • 200 g de chocolat amer / corsé
  • vanille liquide (ou un sachet de sucre vanillé)
  • sel



Lire la suite...