Pixels gourmands

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 22 octobre 2009

Des vidéos interactives avec Youtube

Je suis allée la semaine dernière au Salon de l'Entreprise à La Rochelle. J'ai fait la connaissance de quelques personnes très intéressantes, en ai retrouvé d'autres avec plaisir, comme Beer Bergman, et ai appris deux-trois trucs qui me seront fort utiles. J'ai assisté à plusieurs présentations, dont une sur le marketing vidéo qui m'a remémoré les vidéos interactives de Youtube.


Donc voici une petite présentation de ces fameuses vidéos. Commençons par les exemples, ce qui est le plus parlant. J'entrerai un peu plus dans les détails par la suite...

En ce qui me concerne, je trouve que celles réalisées par Patrick Boivin sont les meilleures. Simply the best.
Pour prouver mes assertions, voici deux travaux qui devraient vous convaincre...


La Linea interactive

Tout le monde doit connaître le dessin animé qui sert de base, ces petites histoires d'un monsieur un peu ronchon, un peu maladroit et plutôt malchanceux (pour notre plus grand plaisir :) ) qui vit dans un monde en deux dimensions.
Dans ce court-métrage évolutif, choisissez le prochain obstacle que va rencontrer notre bonhomme !


Nous sommes en plein dans le film interactif à structure arborescente, donc si vous voulez suivre toutes les péripéties, il va falloir abuser de la fonction "reculer d'une page" de votre navigateur, ou piocher dans l'éventail des vidéos suggérées par Youtube itself. Je regrette qu'il n'y ait pas eu l'intégration de cette option de retour en arrière directement à chaque vidéo de fin.


Bboy Joker, le jeu

Patrick Boivin gère en animation stop-motion. La preuve :

Le making of est visible sur cette page.

On voit apparaître un gameplay autour de la mémorisation.
Dans un autre style, mais en s'appuyant toujours sur le jeu vidéo, le québécois a aussi réalisé Youtube Street Fighter. Ce dernier projet m'apparaît moins bon au niveau du fun généré comme de l'intérêt de l'interactivité : franchement, autant jouer au jeu vidéo, ici, ce n'est qu'un mauvais reflet.


Et puis, évidemment, la pub s'empara de l'affaire...

Je ne suis pas la seule à trouver Patrick Boivin bon. Ce dernier a en effet été chargé de réaliser les clips d'une des chansons d'Iggy Pop, ''King of the dogs'', de l'album Préliminaires.
L'interactivité sert ici surtout de lien entre les trois visions du chien-roi de la chanson. On notera que le lien entre les différents clips a ici bien été intégré. :)

Samsung s'est aussi mis au viral, avec des petits clips décalés, humoristiques, et à vocation pédagogique. Ils en profitent pour mettre en avant leur modernité ("on est sur Youtube, on parle de Facebook et on utilise des vidéos interactives"), et les capacités de leur appareil. Les clips sont courts, bien liés entre eux, et le fait de les voir dans un ordre ou l'autre n'est pas important (il n'y a pas de spoilers, donc peu importe l'ordre de visionnage).



Alors, comment ça marche ?

Il faut tout d'abord disposer d'un compte Youtube et avoir uploadé une vidéo. Une fois identifié, il faut aller dans son compte, sélectionner la vidéo et l'annoter.
Il existe trois types d'annotations : la bulle de texte (phylactère), le rectangle de commentaire, et la zone éclairée qui nous intéresse particulièrement.
Tout se fait très simplement, avec une visionneuse et des outils à manier par glisser/déposer.

Points positifs :

  • La zone d'action peut être redimensionnée et déplacée.
  • L'annotation peut contenir une URL.
  • On peut choisir le moment et la durée de l'affichage de l'annotation.

Points négatifs :

  • L'URL doit forcément être liée au domaine de Youtube.
  • Quand on lie à une autre vidéo de Youtube, on ne peut pas choisir à partir de quel moment elle est lancée (il faudrait un système de jalons).
  • Il faudrait également une option permettant de faire boucler la vidéo ou, mieux, une portion de cette dernière.
  • La navigation entre les vidéos est gênée par les temps de chargement.
  • Ce système n'est pas compatible avec l'intégration de la vidéo-mère dans un autre site (puisqu'au moindre clic, on est redirigé sur Youtube).


Comme le signale la page d'aide, ce système est en beta. J'espère sincèrement que mes suggestions seront intégrées afin de pouvoir profiter au mieux de cette fonctionnalité qui a un bon potentiel ! (Si vous connaissez quelqu'un chez Google... ;-) )

samedi 25 juillet 2009

Sortir de la crise grâce aux TIC - Jacques Attali

Attention, longue digression introductive...
Ces derniers temps, je suis en pleine période web 2.0. Je ne veux pas dire par là qu'avant je ne m'y intéressais pas, mais j'ai participé coup sur coup à quatre exposés sur des sujets connexes.
Être au chômage m'offre le temps nécessaire pour assister à des conférences. :)

La première remonte à début juin, déjà. J'avais reçu l'invitation pour "Web 2.0 : de quoi parle t-on ?" par l'intermédiaire de Viadeo. Et comme elle avait lieu à Niort, mon actuel lieu de résidence, je m'y étais rendue par curiosité. L'ambiance était bonne, les intervenants aussi. J'y ai notamment rencontré Beer Bergman, Jean-Christophe Gilbert et Stéphane Traumat.
Puis, mi-juin, j'ai testé un webinar, un webinaire en presque bon français. C'est une espèce de visio-conférence où l'on voit les diapositives défiler en temps réel sur son écran d'ordinateur, tout en entendant l'orateur faire son speech. Il y a aussi un système de chatroom, que l'orateur peut choisir d'utiliser ou non. Michel Sharritt était intéressante, bien que parfois un peu commerciale, et son intervention était ponctuée par des sondages et des quiz en temps réel.
Le 19 juin, j'étais à Nantes au salon de l'APEC. J'ai particulièrement apprécié l'atelier "Comment développer mon réseau". Évidemment Laurence Charneau a énormément parlé de Linkedin.
Enfin, le 8 juillet, j'ai participé aux Rencontres du Numérique. Cet évènement était organisé par le SPN, le Réseau des professionnels du numérique en Poitou-Charente, qui était déjà associé à l'atelier de Niort. C'est à cette occasion que j'ai assisté à la conférence de Jacques Attali qui donne le titre de cet article. Pour être exacte, son intitulé était : "L’analyse de la crise actuelle et les perspectives de croissance par le développement des TIC". C'est quoi les TIC ? Les Technologies de l'Information et de la Communication. Voir ici.

Voici une réécriture et une réorganisation du contenu telle que j'ai pu la rédiger à partir de mes prises de notes. Elle est partielle, parfois dans le désordre, mais j'ai essayé de garder au maximum l'esprit de ce que j'ai retenu.



Nous ne sommes pas sortis de la crise - elle va même s'aggraver.
Voilà comment commençait la conférence de cet économiste...

Lire la suite...