Le labeur

Donc, la leçon n°2 sur les idées (la première leçon étant "Vous avez besoin de beaucoup d'idées") est qu'il faut travailler pour les obtenir.
Il faut qu'une partie de votre esprit soit consciente à tout instant de votre recherche d'idées ; si bien que tout ce que vous voyez, écoutez, sentez et touchez est pesé comme stimulus pour des concepts de jeu. Vous pouvez même vous asseoir et dire "Je vais trouver plus d'idées", ou "Je vais penser un nouveau jeu". Ça ne marchera pas toujours, mais quand même souvent, et plus vous le faites, plus les idées arriveront.

Soyez curieux...

Les concepts de jeu sont souvent générés par association avec quelque chose qui n'est apparemment pas lié aux jeux. C'est pourquoi les game designers gagnent à avoir une éducation diversifiée, des lectures variées et des centres d'intérêt multiples : ils ont plus de choix pour ces associations que le (hard-core) "gamer" (ou le passionné).
Les idées de jeu viennent en posant des questions. Elles viennent en lisant des fictions, des essais historiques, des papiers scientifiques, etc. ; en regardant une image ou une carte ; en discutant avec d'autres personnes, et même en utilisant quelque chose de tout à fait banal.
Elles arrivent en étudiant les règles de jeu, en jouant à des jeux, en lisant des critiques de jeux, des post-mortems de game designers, des livres sur le game design. Et oui, il y a beaucoup de lecture, car, en lisant, on est souvent exposé pendant un court laps de temps à de nombreuses idées, et leurs associations peuvent générer dans votre esprit des concepts de jeu.

... et ayez la mémoire longue

Enfin, les idées arrivent en réfléchissant aux idées que vous avez déjà eues. Les designers ont souvent une idée de jeu, bloquent sur un problème apparemment insoluble, et, des années après, associent cette idée avec une autre obtenue à un autre moment.

Notez vos idées...

"Don't worry about people stealing an idea. If it's original, you will have to ram it down their throats." - Howard Aiken
("Ne craignez pas que les gens volent vos idées. Si elles sont originales, vous devrez les leur enfoncer dans la gorge.")

C'est une entreprise vouée à l'échec que de tenter de garder toutes vos idées dans votre esprit. Les aspirants game designers devraient emporter presque partout avec eux un carnet, ou un équivalent, pour en garder la trace. Quand un concept surgit, où que vous vous trouvez, vous voulez pouvoir le noter ou enregistrer vos mots .
Et ne laissez pas une idée sous la forme d'un mémo audio. La coucher sur le papier vous force vraiment à la définir et savoir ce que vous avez en tête. Les designers novices sont fiers d'avoir des "concepts" stockés seulement dans leur esprit ; et quand vous leur demandez de les énoncer, ils se rendent comptent qu'il y a plein de choses dont ils ne s'étaient pas rendus compte (ou qu'ils avaient oubliées).

Puis rangez-les !

Classez-les dans une base de données sur ordinateur. Ou si vous ne travaillez pas bien sur écran, vous pouvez imprimer vos concepts et les mettre dans un classeur à pochettes transparentes. Ou posez-les juste en pile. Soyez seulement attentif d'aller voir de temps à autres vos vieilles idées, vu que c'est l'une des meilleures méthodes pour en obtenir de nouvelles. Dans tous les cas, faites des copies de sauvegarde.
Tout votre travail sera inutile si votre disque dur crashe, ou si vous perdez le seul carnet que vous utilisiez. Si les idées valent qu'on les recherchent, elles valent d'être sauvegardées.